UAAC-AAUC 2021

D.7, Exposés éclairs des étudiant·es de cycles supérieurs — UAAC-AAUC, 21 oct. 2021.

Donner forme à une revue d’art numérique : une étude de l’eRevista Performatus

Au Brésil, pays où la sphère publique de discussion se démarque par son aspect interconnecté depuis la dernière décennie (Ruediger et al. 2014), un nombre considérable de revues numériques qui traitent de l’art voit le jour. On observe des périodiques imprimés qui modifient leur approche éditoriale pour publier sur Internet ou bien des revues qui envisagent le numérique dès leur création, dont l’eRevista Performatus. Cette publication indépendante, qui a été fondée en 2012 par les artistes et penseurs des arts performatifs Hilda de Paulo et Tales Frey, s’affirme par la création d’un espace aux nouveaux auteurs et à l’expérimentation artistique. De plus, Performatus concrétise l’une des fonctions fondamentales de la critique d’art (Gonçalves 2005) : elle contribue au processus de valorisation de la production artistique actuelle, en l’historicisant. En effet, ainsi que pour l’art de la performance, l’acte de donner forme au moment présent est caractéristique des textes rédigés pour la Performatus. De nombreuses critiques d’art publiées par la revue établissent des liens entre leur artiste-thème et des acteurs (Becker 2010) reconnus au monde de l’art occidental. Pourtant, cette revue révèle une perspective internationale à l’inverse, qui positionne la publication en langue portugaise comme une manière d’affirmation de la production des artistes lusophones. À partir de son étude de cas, cette communication se propose de délimiter des questions d’analyse d’une revue d’art numérique. Qu’est-ce que la Performatus soulève sur la manière d’être une revue électronique ? Il sera question de discuter de son dialogue avec la forme imprimée d’une revue ; de sa façon de structurer des contenus ; de l’établissement d’un réseau d’acteurs constitué autour d’une même cause — la légitimation des arts performatifs issus des pays lusophones ; de la problématique de l’emplacement d’une plateforme numérique et de l’établissement de son importance dans le contexte d’autres périodiques brésiliens.

Bibliographie

Gonçalves, Lisbeth Rebollo. 2005. « Arte Contemporânea e Crítica de Arte ». Dans Annateresa Fabris et Lisbeth Rebollo Gonçalves (dir.), Os lugares da crítica de arte, 35‑46. Crítica de arte. ABCA : Imprensa Oficial.

Becker, Howard. 2010. Les mondes de l’art. Paris: Flammarion.

Ruediger, Marco Aurélio, Rafael Martins, Margareth da Luz, et Amaro Grassi. 2014. « Ação coletiva e polarização na sociedade em rede para uma teoria do conflito no brasil contemporâneo ». Revista Brasileira de Sociologia – RBS 2 (4): 205-234‑234. https://doi.org/10.20336/rbs.83.

Réseaux sensibles Talitha Motter Montréal, Canada
ISSN 2563-514X